Frappes déviées

Football, Girondins de Bordeaux, et médias sociaux

Foot et e-réputation : les clubs peuvent-ils tout se permettre ?

Poster un commentaire

Les clubs de foot peuvent-ils tout dire sur les réseaux sociaux ? Les traits d’humour peuvent-ils nuire à leur réputation en ligne ? La e-réputation dans le football : un thème qui sera le fil rouge de ce blog. Première tentative d’analyse.

Les Inconnus Youpi Matin

Et oui, un peu d’humour de bon matin, ça ne fait pas de mal


Un exemple parmi tant d’autres :

Le tweet ci-dessus et les réactions qui ont suivi illustrent assez bien la problématique. Si le twitto friand d’humour « troll » y a trouvé son compte, le supporter lambda et premier degré a moyennement apprécié. Remarque déplacée ou véritable punchline ? Aucune, en fait. Ou plutôt les deux. Je m’explique.

Côté émetteur : comment les clubs veulent-ils utiliser Twitter ?

En communication, tout est une affaire d’objectifs (il y en a généralement plusieurs), de cible(s) (là, ça dépend) et de message(s) (là aussi). Découlent ensuite le choix des outils, calendrier, budget, etc. Sachant que les messages et les moyens sont conçus pour s’adresser à une ou plusieurs cibles en particulier. Oui, parce que la perception d’un message dépend de son récepteur. Merci Cap’tain Obvious ! Le problème avec Twitter, c’est la masse. Et pour cause : plus de 33 500 followers pour le compte des Girondins. Des fans de foot, des supporters, des pas supporters, des footix pas marrants, des twittos décalés… Vous voyez où je veux en venir ? Il y a de tout. Difficile, donc, d’adapter un message à un groupe bien ciblé.

Côté récepteur : pourquoi suit-on un club de foot sur Twitter ?

Hypothèses. Le supporter suit son club sur Twitter (voire sur les réseaux sociaux en général) pour obtenir des infos en temps réel, consulter les articles « pushés », et dans certains cas, interagir avec le CM lorsque celui-ci répond (lorsqu’il s’agit d’un bon CM, donc…) Ce qui est, à mon sens, la mission d’un compte officiel. Alors certes, un supporter ne va pas arrêter de soutenir son club et d’aller aux matchs parce que le CM se lâche de temps en temps. La conséquence d’un envoi récurrent de tweets « mal placés », à la limite, pourrait être une jolie vague d’unfollows parmi ceux qui n’ont pas le même humour. En extrapolant, moins de trafic sur le site Internet et une source de revenus qui peut être amenée à se réduire.

Un peu d’humour de temps en temps, ça ne fait pas de mal.

Le tout est de l’utiliser avec parcimonie (avec qui ?). Ça fait sortir des sentiers battus, ça montre que ouais, nous aussi on sait faire, même si on représente une source officielle. Pour une fois, ça fera plaisir aux gens qui attendent un peu plus que des infos transfert ou des LT de matchs. L’essentiel d’un compte Twitter : avoir une ligne éditoriale, et s’y tenir. C’est à cette ligne édito que les followers se réfèrent, et c’est pourquoi ce choix doit être réfléchi, selon la communauté visée (d’où le objectifs > cibles > messages > outils cité en début de post). Chacun son boulot. Pour ce qui est de l’humour grinçant, il y a des comptes qui savent très bien le faire. Et d’ailleurs, ne trouverait-on pas décalé ou bizarre qu’un compte connu comme super provoc devienne tout à coup premier degré ? La suite au prochain épisode !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s